Découvrez ma réponse à la question d'une lectrice - Mes conseils pour la création d'un projet professionnel à deux - Photo par Carolyn V

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un mail de la part d’une ancienne camarade de classe de l’ISCOM Montpellier. Elle aussi travaille dans le domaine de la communication, mais pas exactement le même domaine que le mien. Le monde de la communication, ce vaste champ des possibles. Je trouve que ses questions sont très intéressantes et je lui ai demandé si elle m’autorisait à publier son message (en effaçant les informations la concernant personnellement). Elle a dit OK ! Me voici donc aujourd’hui à écrire ce billet Vos questions, mes réponses #1, oui parce que les questions sont complexes alors ça sera vraiment plusieurs possibilités de réponses.

Salut Charlotte !

… Je t’envoie ce petit mail car une idée commence à germer dans ma tête, j’en ai parlé avec une amie qui est dans le même cas de figure que moi. Et je pense que tu peux être de bons conseils.

J’en profite pour te dire que tous tes articles sont vraiment intéressants. Même si je ne suis pas croyante, je respecte totalement tes convictions et tes orientations. Tu as développé une belle dynamique avec ce concept.

Voilà, j’arrive à un stade où j’ai plein d’idées, je ne peux pas les mettre en application, je sature au travail, finalement je ne me sens pas totalement épanouie comme j’ai pu l’être les années précédentes dans mon travail donc par voie de conséquence je ne suis pas totalement heureuse. J’ai une amie qui galère à trouver un emploi depuis déjà plusieurs mois. Nous avons travaillé ensemble dans mon ancien emploi et on forme un bon duo. Nos compétences sont complémentaires, on fonctionne vraiment très bien ensemble. Et au détour d’une conversation, on a plaisanté sur le fait qu’on devrait se mettre à notre compte toutes les deux, on voyait déjà ce qu’on pourrait proposer. Nous ne vivons pas dans la même région mais ça ne nous a même pas effleuré. Et la plaisanterie est devenue une possibilité !

J’en arrive à ma volonté de t’écrire car je voulais avoir ton avis, tes conseils (au delà de ce que tu as écrit sur ton site), savoir si ce n’est pas déconnant de s’associer à quelqu’un. Je trouve que c’est toujours plus rassurant d’être avec quelqu’un en qui on a confiance que se lancer toute seule. Tu as été très courageuse en cela je trouve ! Bref, peut-être échanger avec toi, dans ton article justement tu disais que c’était important d’en parler avec d’autres personnes… donc me voilà ! Disons que c’est un premier contact pour avoir un avis extérieur. Après si c’est un projet qui se concrétise, je ferai peut-être appel à toi sur d’autres sujets. J’ai préféré te faire un mail que discuter sur Messenger pour structurer un peu plus mes pensées, mais on peut échanger sur Facebook si tu préfères…

Je vois ici plusieurs points à aborder :

  • Se mettre à son compte sans plan d’affaires
  • S’associer avec une personne sur un projet professionnel

Et voici donc ma réponse faite à partir de ma propre expérience et mes connaissances.

Attention, je ne suis pas spécialisée en création d’entreprise, mais bien en communication. Ça c’est le boulot de votre conseillère ou votre conseiller en création et reprise d’entreprise à la Chambre du commerce et de l’industrie dont vous dépendez (celle du territoire où votre domicile est). Prenez un rendez-vous, c’est gratuit et vraiment très instructif ! C’est une bénédiction pour tous les français d’avoir ce genre de structure. Message personnel au gouvernement français et à l’Europe, ne fermez pas les CCI svp !

1/ Se mettre à son compte sans plan d’affaires

J’ai voulu faire la même chose chère lectrice. Je ne comprenais pas pourquoi en Janvier 2016 lors de mon premier rendez-vous chez Pôle Emploi, on m’a vivement déconseillé de me mettre à mon compte sans structure solide. Pour moi, le monde de la communication était vraiment propice à se lancer rapidement : pas de besoin de local, pas besoin de matériels spécifiques à part mon propre ordinateur, pas besoin d’investissement de départ.

Puis, j’ai pris le temps de réfléchir sur le pourquoi du comment et j’ai compris très vite. Je manquais d’un élément principal : une ligne directive. Seule face à mon ordinateur à essayer de construire quelque chose, je pouvais très bien monter mon entreprise mais elle allait tenir combien de temps ? J’avais besoin de connaître les services que je voulais proposer, les clients idéaux à qui je voulais les offrir, mes produits complémentaires, ma structure juridique…

Ce sujet de discussion, je l’ai eu et je l’ai encore avec plusieurs copines. Beaucoup se sont mises à leurs comptes mais très peu ont un réel plan d’affaires. Car personne en France ne sait réellement ce que cela est ! Un plan d’affaires est une structure qui permet à un instant X d’imaginer comment on va construire la maison. On ne peut pas prendre en compte l’environnement au moment de la construction car on ne connaît pas la météo à l’avance. C’est pour cela que l’on sait à l’avance que ce plan directif peut être amené à être changé. Mais il est essentiel car c’est le moteur du début de votre entreprise. Surtout si vous avez besoin d’investissements… Dans le cas présenté, ça n’est pas le cas. C’est pour cela qu’on a tendance à vouloir passer les étapes comme on n’a pas à présenter le projet à un banquier ou un investisseur.

Donc oui, chère lectrice, ma réponse à ce point est qu’un plan d’affaires ou Business Plan pour rendre ça plus funky moderne edgy est essentiel. Et encore plus si il y a un désir de s’associer avec une personne. Même si cette personne n’est pas directement dans l’entreprise. Car vous devez comprendre à qui votre entreprise s’adresse et à qui son entreprise s’adresse. Peut-être que vous n’avez pas le même souhait finalement sauf sur un seul point. Donc votre collaboration se basera uniquement sur ce point là au lieu de perdre du temps sur les autres. Vous comprenez ?

♦ Pour créer son plan d’affaires, j’ai donné mes conseils ici : 5 conseils pour vous aider à vous mettre à votre compte et mon expérience avec le Programme Leslie Passerino.

 2/ S’associer avec une personne sur un projet professionnel

Pour être honnête avec toi chère lectrice, c’est peut-être le choix le plus difficile à faire. J’ai réécrit plusieurs fois ce paragraphe pour être la plus claire possible.

J’ai eu plusieurs expériences de mon côté : je me suis associée avec une personne que je ne connaissais que depuis quelques semaines, j’ai travaillé avec une ancienne camarade de classe qui était elle aussi complémentaire à mes aptitudes et je l’étais aux siennes, et je travaille au quotidien avec des personnes qui sont mes amies dans la vraie vie dont ma meilleure amie.

Tu veux connaître la clé du succès ? Avoir un contrat pour protéger les intérêts de chacun.

Que vous décidiez de créer votre entreprise ensemble, d’être deux entreprises distinctes et de travailler ensemble sur des contrats en vous référant des clients, ou que vous décidiez d’offrir ensemble un service sur une partie seulement de votre entreprise, pensez contrat ! Et c’est pour cela que le plan d’affaires est essentiel pour comprendre en fait quels sont les objectifs de chacune et de comprendre sur quel service/ quel produit/ quelle offre exclusive vous allez pouvoir travailler ensemble.

Et les contrats sont différents à chaque fois ! Collaborateurs, associés, apporteurs d’affaires… Ça n’est pas la même chose ! Il faut décider de tout dans ces contrats : démarchage commercial, contact avec le client, rémunération, pourcentage pour référence client…

Quand on dit que les bons comptes font les bons amis, je vous le certifie que c’est véridique. Nous sommes tous uniques, cela indique que nous avons une réalité différente.

♦ Pour savoir comment rédiger et rendre légal un contrat : Rendez-vous à la CCI qui propose des consultations gratuites d’avocats spécialisés ou encore chez un huissier de justice, car tous les huissiers proposent des permanences gratuites pour justement conseiller les citoyens français ! Encore une bonne occasion de profiter de vrais conseils avisés.

Bonus : Quitter son emploi (CDD ou CDI) pour monter son entreprise

Pour un complément d’informations, je vais en profiter pour vous parler d’un point essentiel. Car soyons clair, la création d’une entreprise peut prendre du temps et cette dernière n’est pas forcément rentable tout de suite. Il faut donc être intelligent dans sa démarche ! Nous sommes en France, nous avons la bénédiction d’avoir encore là des droits. Ce qui est assez incroyable.

Si vous êtes en CDI, vous pouvez demander une rupture conventionnelle à votre employeur, et si il accepte, cela vous permettra d’obtenir l’autorisation de vous inscrire au Pôle Emploi.  Car si vous démissionnez, vous n’avez pas la possibilité d’être pris en charge par cette institution. Si vous êtes en CDD, à la fin de celui-ci vous êtes automatiquement invité à vous rendre au Pôle Emploi pour vous y inscrire. Même si votre entreprise avait un désir de renouveler votre contrat et que vous, vous ne le souhaitiez pas.

Pourquoi j’insiste sur ce point ? Car votre inscription au Pôle Emploi vous ouvre des portes :

  • Vous avez accès à des formations complètes sur la création d’entreprise ou sur des domaines complémentaires à votre formation initiale ou complètement nouvelles.
  • Vous gardez votre inscription à la Caisse Primaire d’assurance maladie pendant le temps que vos allocation sont viables, donc vous échappez durant quelques temps au RSI (oups à la Caisse primaire d’assurance maladie pour les indépendants).
  • Vous indiquez ce que vous gagnez avec votre entreprise et cela est déduit de votre allocation. Donc en cas de mois difficile dans votre entreprise, car oui, le début d’une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille, et bien vous avez un minimum pour vivre (ou au moins pour payer votre loyer).
  • Et surtout, vous pouvez obtenir des aides lors de la création de votre entreprise. Moi par exemple, j’ai eu le droit à l’ACCRE.

Bonus : Se sentir seule dans la création de son entreprise

Alors, oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Être face à une montagne quand on sort de la monotonie d’un emploi stable, c’est quelque chose. Faut-il être sûre de soi ? Oui mais non ! En fait la création d’une entreprise est un processus. Chère lecteur, pour être vraiment sincère avec toi, j’étais brisée en deux à la fin de mon ancien emploi. Je voulais échapper à quelque chose dans les premiers temps au lieu de construire quelque chose. En fait, la création de mon plan d’affaires a été ma thérapie. Je m’en suis prise des claques ! J’ai eu aussi des déceptions. Mais je me suis relevée à chaque fois et cela sans amertume. En fait, la clé du succès pour créer son entreprise est d’impliquer son cercle le plus proche.

De mon côté, j’ai envoyé de nombreux mails à plusieurs personnes dont mes parents, des amies entrepreneurs, des anciennes stagiaires avec qui je suis amie, ma meilleure amie d’enfance que je connais depuis la crèche et ma meilleure amie bien sûr. Étape par étape. J’ai tout dévoilé pour les impliquer dans mon projet. J’ai obtenu le meilleur des soutiens qui soit ! Et surtout de la part de mes parents. Pour la première fois dans ma vie, je me comportais comme une adulte avec eux et non comme leur enfant. Cela a aussi été un vrai twist dans notre relation.

Aussi, en faisait mes formations à la CCI et au Pôle Emploi, j’ai rencontré des professionnels et des futurs professionnels avec qui j’ai pu ouvrir un dialogue. Je me suis vraiment sentie moins seule grâce à cela aussi.

Chers lecteurs, en espérant que ces indications vous aident à prendre les bonnes décisions pour vous et votre futur professionnel !

Chère lectrice, merci pour vos questions. On a hâte de connaître tes décisions, alors n’hésite pas à nous redonner de tes nouvelles.

Si vous aussi, vous avez une question, une problématique, vous pouvez m’envoyer un mail à cha@chaprgirl.com et j’y répondrais peut-être dans le cadre de ces articles. En effet, certaines questions qui sont reliées au monde de la communication sont quant à elles directement vu en consultation privée.

Photo par Carolyn V via unsplash.